3. prix
3. rang
Année 2011

SEQUOIA Hôpital Riviera-Chablais VS

Le projet propose une implantation compacte avec un développement en hauteur (R surélevé + 4 niveaux. Le bâtiment se fond dans un parc entouré d’un cordon végétal à créer sans volonté de se lier à l’environnement voisin et au village, ce qui lui donne un caractère isolé. Sur un socle, les quatre corps de bâtiment s’articulent autour d’un atrium central, ce qui permet de limiter les vis-à-vis mais oriente les chambres de façon indifférente au grand paysage. Malgré la forme intéressante du bâtiment, le traitement de façade est peu élaboré. Les extensions dans différents sens sont possibles et jugées aisées pour le socle, mais plus difficile pour les niveaux supérieurs. Dans sa configuration initiale, le projet présente une offre additionnelle de 30 lits par rapport au cahier des charges.

Ce projet travaille avec le terrain reconstitué et une gestion intelligente des terres par équilibrage partiel des remblais/déblais et un parking sous le remblai qui permet de limiter les risques d'inondations par une limitation de l’excavation en dessus du niveau de la nappe. Le concept structurel est rationnel, efficace et rapide à mettre en œuvre avec une trame constructive adéquate. La structure dissociée offre une bonne flexibilité et prend en compte les principes de construction parasismique. Le mode de fondation est bien adapté, respectueux des contraintes hydrogéologiques.

D’une manière générale, la lumière naturelle est présente en raison de la bonne implantation du bâtiment. Elément de confort pour les patients, elle provient autant du dispositif des façades que de celui des puits de lumière verticaux. Le jury a apprécié le travail fait sur les trois dimensions et la qualité des espaces d’entrée et de distribution verticale. Elle est le fait de l’enchaînement d’un hall sur double hauteur, d’un atrium et de patios. Ce dispositif lie l’accueil situé au rez-de-chaussée avec l’étage ambulatoire situé au premier étage.

Pour les unités de soins, l’échelle domestique s’exprime autant dans les espaces de distribution que dans les chambres alors qu’une fraction sensible est orientée vers l'autoroute. Les petits décrochements qui permettent de loger des lieux de rencontre dans les espaces communs ou les banquettes disposées en façade pour les chambres améliorent la dimension sociale pour les patients hospitalisés. La trame structurelle est judicieusement choisie et amène un confort accru dans l’aménagement des chambres. Elle permet une souplesse d’aménagement pour les adaptations futures. Toutefois, les patios qui éclairent les espaces centraux des unités de soins posent des problèmes de circulation et de gestion de ces unités en termes de sécurité pour les patients.

Les différents pôles sont clairement localisés dans un système vertical et répartis par étages. Par contre, défaut important, le bloc obstétrical n’est pas sur le même niveau que le bloc opératoire.

L’utilisation du plateau technique tout comme celle de la logistique ne s’avèrent pas très appropriées.

Leur accès, leur organisation et leur distribution ne sont pas adaptés en raison des croisements des flux public et patients. Ces choix d’organisation semblent difficilement remédiables dans ce concept qui se développe sur des liens verticaux. La partie technique est bien détaillée et bien documentée, avec un concept énergétique réussi et crédible.

La qualité du projet réside dans l’implantation claire et cohérente de l'hôpital dans un parc favorisé.

La fragmentation de l'ensemble des unités autonomes participe bien d'une échelle domestique avérée tout en rendant problématique le fonctionnement du plateau technique. La typologie proposée fige le dispositif et en limite le développement.

Direction générale de projet TEKHNE SA
Architecture, urbanisme et économie de la construction IttenBrechbühl SA
  TEKHNE SA
  Profil-Paysage Sàrl