Année 2016

Nouveau complexe scolaire (primaire – collège) de Tesserete

Le site du projet se présente en apparence comme un espace résiduel, mais il occupe en réalité une position très importante à l’intérieur du tissu urbain de la ville. L’axe routier qui mène de la morgue du cimetière à l’église est indiscutablement le point de repère urbain le plus important et le plus significatif de toute la zone. Un autre élément dominant du site est la présence imposante du massif des Préalpes, et notamment de la vue sur les magnifiques sommets connus sous le nom de « Denti della Vecchia ».

Le projet est conçu comme un archipel d’édifices et d’espaces publics qui s’articulent sur le site autour d’un vide qui devient le centre névralgique du complexe scolaire.

La cour est l’élément le plus typique des centres historiques urbains, car, en plus de favoriser les relations sociales, elle est intime et à taille humaine.

Le bâtiment de l’école, celui du nouveau gymnase et l’édifice du gymnase existant s’articulent autour du vide de la cour, donnant ainsi naissance à une situation urbanistique riche en relations.

Le projet, de par sa conformation, se prête à une réalisation par étapes. La première étape prévoit la construction du bâtiment de l’école le long de l’axe sud-ouest du site, tandis que le nouveau gymnase pourrait être bâti par la suite, et ce sans que le chantier puisse interférer avec le fonctionnement des autres édifices du complexe scolaire.

La cour est le centre névralgique du complexe scolaire (Cour de Vie), et c’est sur elle que donnent tous les bâtiments (l’école ainsi que l’ancien et le nouveau gymnase) qui

délimitent ce très grand espace extérieur de jeu, qui s’avère bien défini et facile à contrôler pour les enseignants et le personnel encadrant.

Depuis la cour, il est possible d’accéder aux deux gymnases et aux vestiaires qu’ils partagent, au bâtiment de l’école, au réfectoire (qui accueillera également les enfants de CE2, CM1 et CM2) et au grand hall polyvalent. La géométrie de la cour intérieure et le pan incliné suggèrent la possibilité d’utiliser cet endroit pour l’organisation de manifestations en plein air.

Placer le niveau de la cour à une hauteur inférieure par rapport aux principaux parcours urbains environnants permet de délimiter l’espace de façon naturelle et de créer une intimité plus importante, ce qui permet de donner naissance à un espace plus défini, contrôlé et sûr. Les bénéfices sont également visibles au niveau acoustique.

L’espace extérieur se présente comme un ensemble de situations variées et différentes, permettant aux enfants de jouer et de se déplacer en toute sécurité, dans un environnement stimulant. Le positionnement des espaces extérieurs (cour intérieure, jardin et place arborée) à des hauteurs différentes des parcours routiers permet d’avoir des espaces sûrs et protégés, et ce sans avoir besoin d’installer des barrières.

Le bâtiment qui abrite l’école se présente comme un volume compact, de plan carré, qui se développe sur plusieurs niveaux, mais que l’on peut conceptuellement diviser en deux parties : la partie inférieure, plus publique, et celle supérieure, destinée à l’enseignement. Ces deux parties sont reliées spatialement entre elles à travers un grand hall central qui se développe comme un amphithéâtre en escalier, pouvant être utilisé pour les activités didactiques ou, pendant les moments de récréation, pour permettre aux enfants de jouer durant les mois les plus froids de l’année. L’espace intérieur est organisé pour créer une continuité visuelle entre tous les étages du bâtiment, de façon à faciliter l’orientation des enfants, qui en ont donc toujours une perception complète.