5. rang
Année 2014

Logements eaux-vives, quartier des eaux-vives, Genève

Grid
Zip-EV prend place sur un maillage dont la trame est de 5.40m x 2.70m. Cette valeur géométrique de base est donnée par le CEVA qui fixe la première règle du jeu. Elle sert de guide pour définir les espaces bâtis et non-bâtis ainsi que les espaces publics, semi-publics et privés.

Transversales
Le site est traversé du nord au sud par des cheminements piétons qui relient le nouveau quartier de la gare des Eaux-Vives au tissu urbain existant. Le projet reconnait l'importance de ces liens et définit des espaces non-bâtis pour mettre en valeur ces coutures urbaines qui sont indispensables à la vie du quartier.

Esplanade
L'esplanade publique prend place au cœur du quartier. Elle fonctionne comme un zip qui assemble les différents morceaux de ville adjacents et sert de repère à un tissu urbain à densité variable. Des espaces publics sont proposés à la croisée de l'esplanade et des transversales. Ils agissent comme des catalyseurs de vie communautaire. Ils minimisent l'effet corridor en dilatant l'espace public et animent la vie du quartier.

Entrées
Les espaces publics qui sont proposés sur l'esplanade servent de parvis aux activités communautaires et sportives du quartier. L'entrée de ces programmes se fait directement depuis ces poches publiques. L'entrée des logements ne se fait pas directement depuis l'espace public. Elle se situe en retrait de ces lieux d'activité communs.

Vues
La volumétrie proposée cherche à minimiser les vis-à-vis et à dégager des vues pour les logements. Les façades des lots F sont éloignées au maximum des lots B/BC/C. Un jeu de hauteurs variables entre les volumes permet de laisser filer le regard dans de multiples directions.

Jardins
Les surfaces de toiture sont végétalisées. Elles accueillent des jardins suspendus mis à la disposition des habitants ainsi que des jardins partagés pour la cohésion sociale et la culture d'herbes aromatiques, de légumes et de petits fruits.