Histoire

Histoire

  • Une spécialisation dans la construction d'hôpitaux

    En 1922, Otto Rudolf Salvisberg et Otto Brechbühl fondent à Berne un bureau commun, posant ainsi la première pierre de ce qui allait devenir la société IttenBrechbühl. La percée significative se produit entre 1924 et 1925, avec le concours pour l’hôpital de Lory, suivi bientôt par la pouponnière d’Elfenau. Ils remportent le troisième 1er prix pour les instituts de l’université de Berne. L’agence est ainsi parvenue à se faire une place dans le monde de l’architecture de l’époque. À partir de 1934, tous deux deviennent les architectes attitrés de la société Hoffman-La Roche, en Suisse comme à l’étranger. Après la mort prématurée d’Otto Salvisberg, Otto Brechbühl reprend en 1940 le cabinet de Berne. Jakob Itten viendra le rejoindre dans les années soixante. Au début des années soixante-dix, le cabinet compte plus de deux cents collaborateurs. Grâce à plusieurs projets d’envergure, il s’est fait un nom un tant que spécialiste dans le domaine de la santé.

  • Renouer avec des projets de qualité

    La récession entraînée par la crise pétrolière provoque l'effondrement de la demande. En 1975, les banques contraignent Jakob Itten à céder la société à un partenaire plus solide, Motor Columbus.

    Peter Staub devient directeur général à la fin de l’année 1979. Il découvre en arrivant une société en piteux état. Les collaborateurs, dont le nombre est passé à quatre-vingts, n'ont que peu de travail, le travail de projet est presque entièrement absent. La reconstruction interne de la société passe par une planification stratégique à long terme. Avec l’aide de jeunes architectes, IttenBrechbühl parvient à remporter douze fois le 1er prix d’une cinquantaine de concours. Le cabinet renoue avec une architecture de qualité. Parmi les projets de cette époque, citons le Technopark de Zurich, l’aile de traitement de l'hôpital universitaire de Zurich, l’école des professions paramédicales à Interlaken ou encore l’institut de pathologie de l’université de Berne. En outre le bureau assure de plus en plus souvent la maîtrise d’ouvrage. Il est le premier à s’intéresser aux friches industrielles du pays. Motor Columbus finit par se retirer en 1990, et Peter Staub reprend la société avec Hans Eggen. 

  • Des bases solides pour l'avenir

    En 1993, la société Gartenmann & Partner SA reprend les actions d’IttenBrechbühl AG. Une nouvelle ère commence. Le nombre de collaborateurs passe rapidement de quarante-cinq à deux cents. De nouveaux bureaux sont créés, les secteurs et la gamme de prestations ne cessent de s’étendre. La réalisation et l’étroite relation entre savoir-faire et compétences – à travers l’ensemble du processus de planification et de réalisation - sont avec la conception les atouts majeurs du cabinet.

    En 2012, Nick Gartenmann désigne ses successeurs et lègue une grande partie de ses parts aux cadres de la société, ses collaborateurs de longue date. Aujourd’hui, les partenaires se sont fixés comme objectifs de continuer à renforcer et à étendre l'excellent positionnement du cabinet et sa solide gestion.